Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

SAYONARA MINISKIRT T01 > AOI MAKINO

Éditeur : Soleil manga

Lien d'achat - ICI

Je remercie la maison d'édition pour cette lecture.

Autrefois membre d'un groupe de J-pop, Nina a vécu une agression au couteau lors d'une rencontre avec des fans et ne s'en est jamais remise. Elle décide de retourner au collège mais sous une apparence plus masculine en coupant ses cheveux et en portant l'uniforme des garçons. À la suite d'une vague d'agressions envers les filles, les élèves du collège échangent entre eux sur le sujet.

Sayonara miniskirt n'est pas un énième shôjo lambda. Ce manga révolutionne le genre en proposant une réelle réflexion sur le rôle et la place des femmes dans notre société actuelle. Aoi Makino nous offre un premier opus percutant qui traite des thématiques fortes. Harcèlement, sexisme et misogynie sont au cœur de ce récit. Exploités dans une intrigue à suspense, ces thèmes permettent au lecteur d'évoluer dans un univers réel et captivant.

Le ton est donné dès les premières pages, j'ai eu un coup de foudre pour le coup de crayon de la mangaka qui est un régal pour les yeux. Les graphismes sont détaillés, très expressifs. Il y a des différences de tons entre les scènes plutôt calmes et celles qui nous offrent de l'action. J'ai été très réceptives aux émotions de Nina, notre héroïne.

Après une agression, l'ancienne leader du groupe Pure Club, a décidé de retourner à l'anonymat. Nina retrouve le chemin du lycée pour y mener une vie plus simple et loin des projecteurs. Terminé la jolie poupée parée de jupettes à froufrous. Nina arbore une coupe de cheveux à la garçonne et porte des pantalons au lieu des minis-jupe de l'uniforme du lycée. Et elle entend bien passer inaperçue aux yeux des gens. Elle sera la cible du jugement des ses camarades et tâchera de surmonter cela au même titre que ce qu'elle a vécu dans le passé.

Faut-il renier sa féminité par souci de sécurité ?

Cette question est plus que légitime à l'heure actuelle... Dans ce shôjo, la mangaka a mis en lumière de façon intelligente tout ce qui ne va pas dans notre monde actuel. A travers des situations percutantes, elle sensibilise ses lecteurs. Nina va devoir mener un combat quotidien pour retrouver la sérénité et se réapproprier sa féminité. 

J'ai tout de suite accroché à l'histoire, il faut dire que l'ensemble est très bien mené, il y a un côté thriller qui apporte beaucoup de suspense et qui je l'avoue fait froid dans le dos. Cette lecture est vraiment originale et d'une importance capitale à notre époque. Elle fait évoluer les mentalités, pointe du doigt certaines inégalités. On a tendance à fermer les yeux sur trop d'abus et ce manga met cela en évidence.

J'ai été scotché par cette lecture, on plonge vraiment dans un univers bien construit à la frontière du réel, j'ai été très émue par l'histoire de Nina, par sa volonté d'avancer dans sa vie. Et puis le côté fictionnel est haletant, on s'interroge et on spécule facilement. Il y a pas mal de dialogues, ce qui rend l'histoire assez riche en interactions. Aucun temps mort, le rythme est soutenu et vous entraîne vers une fin qui donne furieusement envie de lire la suite.

En bref, un shôjo engagé qui met les femmes à l'honneur dans une oeuvre aussi divertissante qu'intelligente. Aoi Makino nous offre une intrigue rondement bien mené, avec une trame historique qui flirte avec la réalité de notre société. Un manga percutant, moderne et addictif. C'est une vraie réussite, ce premier opus ne manquera pas de vous émouvoir et de vous offrir une réflexion pertinente !

 

SAYONARA MINISKIRT T01 > AOI MAKINOSAYONARA MINISKIRT T01 > AOI MAKINOSAYONARA MINISKIRT T01 > AOI MAKINO
SAYONARA MINISKIRT T01 > AOI MAKINOSAYONARA MINISKIRT T01 > AOI MAKINO

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article