Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

WE NEVER LEARN T2 > TAISHI TSUTSUI

Éditeur : Kazé manga

Lien d'achat - ICI

📗VF 10 (En cours) 📘VO 16 (En cours).

Je remercie la maison d'édition pour cette lecture.

RETROUVEZ MON AVIS SUR LE TOME PRÉCÉDENT - ICI

Le tutorat de Nariyuki auprès de ses trois élèves se passe bien et Uruka a même réussi son dernier test d’anglais ! Cependant, le proviseur et Mlle Kirisu, la CPE du lycée, doutent que le jeune homme parvienne à aider Rizu et Fumino à progresser. Ils lui lancent alors un ultimatum : si elles n’obtiennent pas la moyenne aux prochains examens… il devra renoncer à sa mission auprès d’elles !

On retrouve notre tuteur préféré, Nariyuki a toujours la lourde tâche de faire progresser ses trois petites protégées pour qu'elles excellent lors de leurs examens. Mais le défi est loin d'être facile. Heureusement que Rizu, Fumino et Uruka sont des filles déterminées à réussir.
Nariyuki est pris au piège dans cette spirale infernale, j'adore toujours autant son personnage, il est loyal et tenace. Il se donne les moyens de réussir.
Les personnages de cette série sont géniaux, ma petite préférée c'est Fumino, elle est trop mignonne, peu sûre d'elle et naturelle. Rizu et Uruka ont beaucoup plus d'assurance. Nariyuki ne sait plus où donner de la tête avec ces trois superbes filles. J'aime que les liens entre eux deviennent plus compliqués, que les émotions soient troublantes, maladroites et pleines d'humour.
J'adore les réflexions sérieuses et le cheminement de l'histoire est très intelligent. C'est divertissant et en même temps on se projette avec nos héros pour comprendre ce qu'ils veulent faire de leur vie. C'est très sympa à découvrir. Les dessins sont très expressifs, là aussi les traits du mangaka sont précis et incisifs. J'aime les émotions que je ressens en tournant les pages, les dessins ont ce pouvoir de me transporter dans l'univers de nos héros.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article