Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

TOO BAD I'M IN LOVE T04 > TAAMO

Éditeur : Pika

Lien d'achat - ICI

📗VF 5 (Terminé) 📘VO 5 (Terminé).

RETROUVEZ MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS - TOME 1 - TOME 2 - TOME 3

Depuis qu'elle connaît la situation familiale d'Aoi, Mahiru aimerait vraiment faire quelque chose pour l'aider. Mais il est tellement occupé par son petit boulot qu'ils n'ont pas souvent l'occasion de se voir. Aoi, de son côté, tente de s'entendre avec Mayo pour faire plaisir à Mahiru, sans avoir conscience des problèmes qu'il risque de créer…

Une suite à la hauteur de mes attentes ! Dans ce tome, nos héros vont aller de quiproquo en quiproquo. Mahiru manque de courage pour avouer ses sentiments à Aoi. Lui tente de s'entendre avec Mayo pour faire plaisir à Mahiru. 

On est dans ce cercle un peu vicieux qui éloigne nos personnages. J'ai ressenti toutes les émotions de Mahiru, sa jalousie envers Mayo est profondément ancrée en elle. Comment dépasser cela ? Pour se rapprocher d'Aoi, elle va demander l'aide de Ginga et cela risque bien de créer des problèmes.

Une suite riche en émotions, l'ambiance est plus tendue, nos héros tâtonnent et ont du mal à aller l'un vers l'autre. Certains rebondissements m'ont hérissé le poil car je les avais vu venir à des kilomètres. Cette série est vraiment prenante, à peine un tome fini que l'on veut déjà lire le suivant. 

Il reste un seul tome à lire... Je me demande comment tout cela va se terminer et quelle sera la morale de l'histoire.

En bref, un tome que j'ai dévoré et j'enchaîne de suite avec le dernier opus en espérant être comblée par le final.

J'aimerais tant le connaître un peu mieux. Pour qu'il puisse me demander mon aide... quand il a des problèmes. J'ai envie de l'aider, de le soulager.

TOO BAD I'M IN LOVE T04 > TAAMO
TOO BAD I'M IN LOVE T04 > TAAMOTOO BAD I'M IN LOVE T04 > TAAMO
TOO BAD I'M IN LOVE T04 > TAAMOTOO BAD I'M IN LOVE T04 > TAAMO

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article