Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

WE NEVER LEARN T11 > TAISHI TSUTSUI

Éditeur : Kazé manga

Lien d'achat - ICI

📗 VF 12 (En cours)  📘 VO 18 (En cours)

Je remercie la maison d'édition pour cette lecture.

RETROUVEZ MON AVIS SUR LES TOMES PRÉCÉDENTS

TOME 1 - TOME 2 - TOME 3 - TOME 4 - TOME 5 - TOME 6 - TOME 7 & 8 - TOME 9 - TOME 10

En refusant de laisser sa fille étudier l'astronomie, le père de Fumino se montre particulièrement cruel. Excédée, la lycéenne se réfugie chez Nariyuki. En passant prendre quelques affaires chez elle, les deux omis découvrent un mystérieux ordinateur légué par la défunte mère de Fumino et qui pourrait bien l'aider à réaliser son rêve... Génies mais pas trop !

La série We never learn se poursuit avec un onzième opus très addictif et rythmé.

J'ai de suite eu un coup de cœur pour la couverture de ce tome, il faut dire que Fumino étant ma petite préférée, j'étais ravie de la voir si bien mis en valeur sur la jaquette.

Bref, dans ce tome, Nariyuki va prendre conscience de certaines choses grâce à son harem. On suit nos personnages dans une évolution plaisante, l'avenir est souvent au centre des préoccupations de chacun et cela rend l'ensemble plus profond.

On assiste une fois de plus à des scènes cocasses et bienveillantes. Cette série feel good est vraiment géniale et chaque tome est un régal. On avance dans l'histoire avec de belles réflexions. Nos héros se complètent à merveille et ils apprennent beaucoup des uns des autres.

C'est donc une fois de plus un excellent tome qui met tous les personnages sur le devant de la scène. Nariyuki est toujours aussi adorable et à l'écoute de nos héroïnes. C'est vraiment une saga que j'adore et dont je ne me lasse pas.

WE NEVER LEARN T11 > TAISHI TSUTSUI
WE NEVER LEARN T11 > TAISHI TSUTSUIWE NEVER LEARN T11 > TAISHI TSUTSUIWE NEVER LEARN T11 > TAISHI TSUTSUI
WE NEVER LEARN T11 > TAISHI TSUTSUIWE NEVER LEARN T11 > TAISHI TSUTSUI

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article